Procédures collectives et ventes aux enchères

Faillite de Wirecard : coup dur pour les cartes crypto ?

Source: ProcedureCollective.fr   |  28 juillet 2020
Le 25 Juin 2020, un choc secoue le monde de la finance : l’annonce que le groupe Wirecard dépose le bilan avec des dettes de plus de 3,5 milliards d'euros. Le secteur de la crypto est particulièrement ébranlé, puisqu’un grand nombre des starts-ups de la blockchain avaient passé des partenariats avec le géant allemand afin de pouvoir offrir à leurs clients des cartes de paiement physiques. Quelles seront les conséquences de ce naufrage pour le secteur de la crypto monnaie ? Essayons d’y voir plus clair dans cet article !

Les origines des crypto monnaies crypto-paiement

Le crypto-paiement et les cartes de paiement cryptées commencent seulement à se généraliser, mais une faillite pareille risque d’entraver leur développement.

Lancée en 2009, la fameuse monnaie cryptographique a connu de nombreuses évolutions au cours de ses 11 années d'existence. La monnaie numérique était utilisée à l’origine comme moyen d'échange dans les transactions. La première transaction en bitcoins a eu lieu lorsque 10 000 BTC ont été échangés contre deux pizzas : ces pizzas valent aujourd'hui un peu moins de 100 millions de dollars !

Mais, tout comme la valeur de ces deux pizzas a changé, la désignation du Bitcoin a également changé. Il est aujourd'hui considéré comme un actif pouvant faire l'objet d'un investissement. On peut acheter des bitcoins au même titre que l’on peut acheter des actions et des matières premières. Il existe ainsi une multitude de plateformes spécialisées dans l’achat, la vente et le stockage de crypto monnaies, comme litebit.eu/fr par exemple.

Le crypto-paiement

À l’heure actuelle, l’une des difficultés auxquelles se heurte le secteur crypto est la difficulté de créer une passerelle entre les devises crypto stockées dans un portefeuille virtuel, et les paiements de la vie quotidienne. En clair, comment peut-on utiliser ses crypto monnaies concrètement ?

Il existe désormais des commerces physiques qui permettent le paiement en Bitcoin, c’est notamment le cas du passage du Grand Cerf à Paris, qui est surnommé le « Bitcoin boulevard », puisque les 20 boutiques du passage y acceptent les bitcoins. Il existerait au total dans l’Hexagone 300 enseignes acceptant les paiements en bitcoins, cela reste donc encore une pratique très limitée.

En ligne, l’offre de e-boutiques acceptant les bitcoins est un peu plus large, mais reste cependant limitée. On peut citer Showroomprive.com ou encore OpenBazaar.com, sorte de concurrent d’Ebay.

On le voit, les possibilités de régler directement en bitcoins restent limitées, que ce soit physiquement ou en ligne, ce qui explique l’intérêt pour les cartes bancaires permettant de convertir vos bitcoins directement en euros.

C’était ce que proposait Wirecard, et sa faillite a ainsi rendu instantanément inopérantes l’ensemble de ses cartes de paiement. La réponse des géants du secteur ne s’est pas faite attendre et s’est voulu rassurante : Crypto.com, a  notamment annoncé que les fonds fiat présents sur les cartes seront convertis dans les wallets des clients en stablecoins.

Reste maintenant au secteur crypto à trouver un remplaçant fiable à Wirecard. Plusieurs entreprises sont en lice, réponse dans quelques mois pour découvrir qui prend la tête.

Wie is
Top 10 des actualités les plus consultées

Faillites par région



Autres

Suivre les dernières actualités et procédures collectives via Twitter
Suivre les dernières actualités et procédures collectives via Facebook
  • Binq Media B.V., Media Park, Locatie Heideheuvel H1, Mart Smeetslaan 1, 1217 ZE Hilversum, Pays-Bas